Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
profSVT OEHMICHEN

profSVT OEHMICHEN

Exercices corrigés, schémas & conseils méthodologiques pour progresser en SVT (niveau Lycée)

V.I.H. & S.I.D.A.

Graphique représentant l’évolution des protagonistes impliqués dans les réponses de l’organisme face à l’attaque par le V.I.H.

Graphique représentant l’évolution des protagonistes impliqués dans les réponses de l’organisme face à l’attaque par le V.I.H.

T

1ère étape : La primo-infection

¤ Durée : environ 9 semaines en moyenne.

¤ C’est la phase de l’infection virale suite à la contamination. Le virus s’installe dans l’organisme. Cela se caractérise par :

  • Un pic de la charge virale (de 0 à 106 en 6 semaines et de 106 à 103 en 3 semaines)
  • Une chute rapide par 2 du nombre de lymphocytes T4 dans le sang. (1 000 à 500 cellules.mm3 de sang)
  • Des symptômes se limitant à ceux d’une maladie virale bénigne :

Fièvre, gonflement des ganglions lymphatiques, éruptions cutanées, douleurs musculaires et céphalées,…

- Le gonflement des ganglions lymphatiques est le signe d’une initiation des réactions immunitaires.

- Les symptômes se déclarent après 6 semaines de contamination et durent environ 15 jours puis disparaissent.

¤ La pénétration du virus dans l’organisme déclenche des réactions immunitaires :

  • Fabrication d’anticorps anti-VIH, 2 semaines à quelques mois après la contamination.

Le sujet est dit « séropositif  au VIH »

C’est un signe utilisé pour le dépistage du virus.

Le passage de la séronégativité à la séropositivité est appelé séroconversion.

  • Apparition de lymphocytes T cytotoxiques dirigés spécifiquement contre les cellules infectées par le VIH pour les éliminer

Ces 2 ripostes se mettent en place vers la fin de la primo-infection ce qui explique la légère diminution de la charge virale.

 

2ème étape : La phase asymptomatique

¤ Durée : variable, elle peut être de plusieurs années.

¤ C’est la phase où se fait la réponse immunitaire contre le VIH. Elle se caractérise par :

  • Présence de nombreux marqueurs immunologiques =>  défenses immunitaires actives (d’où l’absence de symptômes apparents, gonflement des ganglions lymphatiques, la personne « se porte bien »)
  • Une multiplication du nombre de virus (augmentation progressive de la charge virale de 103 à 104)

Les LT4 peuvent libérés jusqu’à 109 virus chaque jour.

  • Une diminution progressive du nombre de lymphocyte T4  (chute de 700 à 200 cellules.mm3 de sang)

 

3ème étape : La phase symptomatique = le SIDA déclaré

¤  Durée : quelques années dans le meilleur des cas.

¤ C’est la phase de la débâcle du système immunitaire contre le VIH et les autres infections. Elle se caractérise par :

  • Un effondrement du nombre de LT4  (de 200 à moins de 50 cellules.mm3 de sang).

Seuil de définition < 200 LT4.mm3 de sang.

Cette phase est dite immunodépressive = immunodéficience (abréviation I.D. du terme SIDA)

  • Une explosion de la charge virale (104 à plus de 106)

La déclaration de maladies opportunistesmaladies qui manifestent leur virulence sur un organisme dont les défenses immunitaires sont affaiblies  (tuberculose, diarrhée, pneumonie,… maladies habituellement maîtrisées par le système immunitaire)

¤ Au fur et à mesure que les LT4 disparaissent petit à petit, la défense immunitaire perd de son efficacité d’où les maladies opportunistes.  Le malade meurt au bout de 1 à 2 ans.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article