Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
profSVT OEHMICHEN

profSVT OEHMICHEN

Exercices corrigés, schémas & conseils méthodologiques pour progresser en SVT (niveau Lycée)

2011_DS8_TS Subduction (typeIIb)

Métropole septembre 2007

 

 2ème PARTIE - Exercice 2 - Résoudre un problème scientifique (Enseignement Obligatoire).

LA CONVERGENCE LITHOSPHÉRIQUE ET SES EFFETS 

 

Les géologues ont défini des marqueurs de la convergence des plaques lithosphériques.

 

En mettant en relation les informations des trois documents,identifiez les marqueurs géologiques qui ont permis à des géologues d'envisager l'existence d'une zone de subduction dans la région de Gibraltar.

Vous préciserez le sens dans lequel la plaque subduite plonge. 

 

2011_TSDS8_doc1.png

2011_TSDS8_doc2.png

2011_TSDS8_doc3.png

 

PROPOSITION DE CORRECTION :

 

Exploitation doc 1

 carte région Gibraltar_localisation épicentre séismes de la région

foyers sismiques de plus en plus profonds d'est en ouest

 profondeurs des séismes jusqu'à plus de 600 km

 => plan de Wadati Benioff : marqueur géologique d'une zone de subduction

 plongée plaque vers l'est (selon  direction plan WB)

Exploitation doc2

 

profil sismique couverture sédimentaire golfe de Cadix

 Deux zones séparées par une surface de décollement

 zone inférieure = coûte océanique

 zone supérieure = ensemble de sédiments en écaille (chevauchement) séparés par des failles inverses

 ensemble sédimentaire de plus en plus épais vers l'est

 cela confirme le sens de la plongée de la plaque vers l'est

 => prisme d'acrétion = marqueur morphologique d'une zone de subduction

Exploitation doc 3

 mise en évidence d'une anomalie positive qui plonge jusqu'à 600 km de profondeur

 épaisseur de la zone d'anomalie positive = 100 km soit l'épaisseur de la lithosphère océanique

 anomalie positive interprétée comme une zone plus froide que le milieu environnant

 cela témoigne de l'enfoncement vers l'est d'une lithosphère océanique "froide" dans un manteau asthénosphérique plus chaud

 => anomalie thermique = marqueur géologique d'une zone de subduction

Synthèse

 récapitulatif des 3 marqueurs

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Patrick 11/06/2012 20:20

Bonjour je vous contacte pour mettre fin à une petite ambiguïté. J'ai choisis ce sujet car en rapport avec le thème. Voilà, je me demandais si, après déshydratation des gabbro au niveau de la zone
de subduction, l'apport d'eau, qui provoque une modification des conditions et permet la fusion partielle de la péridotite, s'effectue au niveau de la péridotite lithosphérique ou asthénosphérique
ou bien aux deux niveaux, la limite manteau lithosphérique-asthénosphérique n'étant que physique ?
J'espère avoir été le plus précis possible !Merci

profSVT 17/06/2012 14:14



la zone de fusion partielle du manteau à l'aplomb  du plan de Wadati-Benioff se fait vers 100-150km de profondeur, aux environs de la limite lithosphère-asthénosphère, difficile donc
d'apporter une réponse tranchée. Fondamentalement cela ne change rien. Ce qu'il faut retenir c'est le couplage entre le métamorphisme et le magmatisme dans les zones des subduction. La plongée de
la lithosphère océanique entraîne une déshydratation des roches plongeantes, cette eau "libérée" servant à abaisser le point de fusion des péridotides de la plaques chevauchantes.