Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
profSVT OEHMICHEN

profSVT OEHMICHEN

Exercices corrigés, schémas & conseils méthodologiques pour progresser en SVT (niveau Lycée)

2011_TS_DS_Procréation (type IIb)

Amérique du nord juin2004

 

À partir des informations tirées de l'étude des documents et de vos connaissances, montrez que l'activité du complexe hypothalamo-hypophysaire peut être modulé par des stimuli d'origine externe et interne.

Le bilan de cette étude sera présenté sous forme d'un schéma fonctionnel.

proc2 doc1

proc2 doc2-3

 

PROPOSITION DE CORRECTION

Document 1 / Document 2 = stimuli externes

Doc 1

présentation doc : variations annuelles paramètres physiologiques (renard bleu)

hiver, jour durée <12h => hausse FSH et LH (max février 70 ng/mL, 11 ng/mL)

cette hausse stimule la croissance des testicules (masse x4 de 1,5 à 6g)

cette hausse stimule la testéronémie

relations entre les événements prouvées par le décalage temporel entre chacun

=> cette chronologie fait coIncider le pic de testostéronémie avec la période de rut mars-avril

Doc 2

présentation doc : variations masse testicules selon lumière

si lumière constante = masse testiculaire importante (260 mg) et quasi stable sur l'année

si lumière naturelle : hausse masse décembre à mars (50 à 320 mg)

satbilisation mars à juin (>300 mg), puis baisse progressive à 50 mg en décembre

=> la masse des testicules augmentent quand la durée du jour augmente (et inversement)

la durée de l'éclairement impacte la masse testiculaire

les photorécepteurs rétiniens sont sensibles à l'éclairement, le nerf optique transmettant cette information aux centres nerveux adéquats

 

Document 1 / Document 3 = stimuli internes

Doc 1

simultanéité de la hausse de la testostéronémie et de la diminution de LH et FSH

=> rôle inhibiteur de la testostérone sur le complexe hypothalamo-hypophysaire

Doc 3

Présentation doc : activité complexe hypothalamo-hypophysaire dans 3 conditions expérimentales

bélier B castré : pas de testicules = 9 pulses en 12 h, 25 pgLmL GnRH => forte quantité GnRH

bélier A (témoin) : testicules présentes = pulses 4,5 fois moins fréquents, quantité GnRH libérée plus faible (15 pg/mL)

=> la présence des testicules inhibe la présence et l'amplitude des pulses de GnRH

Bélier C castré + injection Testostérone => rétablit les conditions du témoin

confirmation du rétrocontrôle négatif de la testostérone sur le complexe hypothalamohypophysaire

 

BILAN

proc2 bilan

 

Résultats :

Moyenne = 9,77/20

note min = 05/50

note max = 18,2/20

 

Défauts récurrents :

plagiat des documents sans réelle mise en relation des informations

etude des documents en totale déconnexion avec le sujet

aucunes données numériques utilisées

mauvais emploi du vocabulaire scientifique

notion de rétroaction négative oubliée, non maîtisée

manque de soin à la réalisation des schémas bilan qui sont encore non titrés, non légendés chez certains

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article