Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
profSVT OEHMICHEN

profSVT OEHMICHEN

Exercices corrigés, schémas & conseils méthodologiques pour progresser en SVT (niveau Lycée)

2012_TS2_DS5

La géothermie haute énergie de Lardello (Italie)

 Doc1 : coupe géologique AB à travers la chaîne des Apennins (région Toscane)

Au nord-est, présence de grandes failles inverses chevauchantes délimitant des unités de type nappe de charriage (constituées de roches sédimentaires et d’ophiolites). => structure compressive d’une chaîne de collision.

Au sud-ouest, au niveau du complexe de Larderello, présence de failles normales délimitant des blocs de roches magmatiques et affectant les roches sédimentaires et les ophiolites. => structure signe un contexte extensif.

Doc2 : Flux géothermique région toscane

Le flux géothermique moyen est de 87 mW/m² alors qu’à Larderello il est plus de 10 fois supérieur.

Doc3 : Isobathes (lignes de même profondeur du Moho) pour déduire l’épaisseur de la croûte.

En moyenne, de 35 à 40 km dans cette région, la croûte continentale est amincie de 5 à 10 km dans la zone du champ géothermique et au sud de celui-ci.

Cette observation est à mettre en relation avec la distension affectant cette zone (doc1)

synthèse

L’amincissement crustal et la présence de failles permettant la proximité de la source de chaleur et sa libération.  Les sources chaudes, les souffles de vapeur sont des manifestations géothermiques liées à la circulation d’eau dans une croûte amincie, fracturée et présentant d’anciens réservoirs magmatiques. L’important flux géothermique ainsi que les fluides hydrothermaux sont d’ailleurs exploités depuis le début du XXe siècle pour produire de l’électricité.

 

Des courges sauvages aux courges domestiques

Doc1

Des phytolithes fossiles, restes microscopiques de diverses espèces de courges, ont été découverts dans le sud-ouest de l’Equateur (Amérique du Sud).

En plus de posséder des âges bien différents, ces phytolithes se distinguent aussi par leurs formes (longueur, épaisseur).

Doc2

Les espèces de courges sauvages (triangles verts sur le graphe) produisent des phytolithes d’épaisseur nettement plus faible que les espèces de courges domestiques (triangles rouges).

Les phytolithes dont l’épaisseur moyenne dépasse 68 μm, dont l’épaisseur maximale est au moins de 90 μm, et dont la longueur excède 82 μm, sont considérés comme provenant de courges domestiques.

Doc3

Leurs âges ont été mesurés par la technique du 14C. Les plus anciens ont 10 820 ans environ, les plus récents 3 810 ans environ

Quels phytolithes fossiles répondent à ces critères ? Le document 3 nous donne les résultats  de mesures faîtes  sur  les phytolithes  fossiles. Les plus  anciens  sont d’une longueur et d’une épaisseur maximale insuffisantes pour correspondre à des courges domestiques.

Par contre, les phytolithes âgés de 10 130 ± 40 ans, et ceux âgés de 7 170 ± 60 ans remplissent les critères de taille fixés par les chercheurs.

On peut donc conclure que la domestication des courges date d’au moins 10 130 ± 40 ans.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article