Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
profSVT OEHMICHEN

profSVT OEHMICHEN

Exercices corrigés, schémas & conseils méthodologiques pour progresser en SVT (niveau Lycée)

Exercice_"La schtroumphfisation des lutins"

     Les lutins sont très inquiets, un des leurs est né en présentant un phénotype rare : il est entièrement bleu. Or cela pourrait correspondre au fait que cet individu présente un génotype rapidement mortel. Comme aucune certitude n’est encore acquise concernant le déterminisme des couleurs chez ces individus, ils font appel à un spécialiste. Celui-ci collecte diverses informations au cours de son séjour chez eux. Voici les informations qu’il a réussi à rassembler :

  1. la coloration des lutins est assurée par trois gènes 1, 2 et 3.
  2. Chaque gène possède une forme normale (+) et une forme anormale inactive (-)
  3. les lutins ne possèdent qu’un allèle (ils sont dits haploïdes) pour chaque gène
  4. Les 3 gènes codent pour des enzymes participant aux réactions de synthèse des pigments de la peau de ces individus

Il existe 4 voies métaboliques possibles, mais en dépit d’importants travaux, les recherches n’ont pas encore permis de trancher. Ces 4 possibilités sont proposées ci-dessous. Sur ces 4 possibilités une seule est la bonne

  1. Les individus de génotype (1-,2-,3-) sont de phénotype incolore

Les individus de génotype (1+,2-,3-) sont de phénotype vert

Les individus de génotype (1-,2-,3+) sont de phénotype rouge

Les individus de génotype (1-,2+,3+) sont de phénotype rouge

Les individus de génotype (1+,2+,3+) sont de phénotype violet

  1. Le génotype mortel est (1-,2+,3-)

Avec tous ces renseignements, le spécialiste très satisfait affirme : « voilà, je connais à présent le génotype de l’individu, et je l’affirme qu’il n’a pas le génotype redouté ! »

Reconstituer le raisonnement du spécialiste des lutins

 

Pour déterminer le risque qu’a cet individu d’être malade, il faut pouvoir connaître son génotype : est-il (1-,2+,3-) ? Si l’on s’interesse aux voies métaboliques possibles, on constate que la couleur bleue peut correspondre aux génotypes :

Pour la voie A : (1+,2+,3-) / Pour la voie B : (1+,2+,3-) / Pour la voie C : (1+,2+,3_) / Pour la voie D : (1-,2+,3-) Il faut choisir :

Les individus de génotype (1-,2-,3-) sont incolores => n’apporte aucune information

Les individus de génotype (1+,2-,3-) sont verts => n’apporte aucune information

Les individus de génotype (1-,2-,3+) sont rouges => pas la voie B ni la voie C car sinon [Incolore]

Les individus de génotype (1-,2+,3+) sont rouges => pas voie C car sinon [Incolore] ni voie D car sinon [violet]

Les individus de génotype (1+,2+,3+) sont violets => pas voie B car sinon [rouge] ni voie D car sinon [violet-vert]

C’est la voie métabolique A qui contrôle la couleur chez les lutins, dans ce cas le phénotype bleu correspond à un génotype (1+,2+,3_), qui n’est le génotype redouté. Le lutin ne sera donc pas malade !

 


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article