Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
profSVT OEHMICHEN

profSVT OEHMICHEN

Exercices corrigés, schémas & conseils méthodologiques pour progresser en SVT (niveau Lycée)

TS Spé_Génétique "Les travaux de Mendel" (sujet I)

À partir des informations apportées par les documents 1 et 2, mises en relation avec vos connaissances, montrez en quoi :
- les travaux de Mendel réfutent les idées de ses prédécesseurs ;
- les résultats des croisements réalisés chez la Drosophile réfutent une des lois de Mendel mais confortent l'idée selon laquelle un même chromosome peut porter plusieurs gènes.

2009 sujet1 1

2009_sujet1_2.jpg

PROPOSITION DE CORRECTION

Introduction = rappel du sujet

 

Les travaux de MENDEL

- Pour les prédécesseurs de Mendel, les caractères des parents se "mélangent" dans la progéniture

- Mendel opte pour une héréditaire particulaire

- En considérant 2 couples de caractères, lisse/ridé et jaune/vert, Mendel montre qu'on obtient en nombre égal les 4 combinaisons possibles de caractères chez les descendants.

- Mendel en déduit que les gamètes ne transmettent qu'un seul caractère de chaque couple et que les cellules ovulaires et polliniques sont produites en «nombre égal à toutes les formes constantes provenant des caractères réunis par la fécondation».

- Ainsi est réfutée l'idée d'un mélange des caractères des parents chez leurs descendants.

- De plus Mendel montre que lorsque les deux caractères différentiels d'un couple sont réunis chez l'hybride, un des caractères «domine» l'autre : le caractère lisse domine le caractère ridé. Cette idée vient aussi à l'encontre de celle du mélange.

 

La réfutation d’une loi de MENDEL : l’indépendance des couples de facteurs

- écriture des génotypes des parents : P1 : (vg+ br+ // vg+ br+) et P2  (vg br // vg br)

- écriture du génotype de la 1ère génération : F1 (vg+ br+ // vg br)

- F1 : [ailes longues et yeux rouges] => confirme l'idée de dominance énoncée par Mendel

- Le deuxième croisement est un croisement test

- les hybrides F1 produiront 4 types de gamètes (les couples de caractères étant indépendants) et l'autre mouche un seul (homozygote récessif)

Tableau de croisement des gamètes

gamètes de la mouche récessive  →

gamètes de la F1 ↓            

(vg br/)

quantité

théorique

quantité

mesurée

(vg+ br+/)

(vg+ br+ // vg br)


[ailes longues et yeux rouges]

25 %

35,9 %

(vg br /)

(vg br // vg br )

[ailes atrophiées et yeux bruns]

25 %

33,8 %

(vg+ br /)

(vg+ br // vg br)

[ailes longues et yeux bruns]

25 %

15,2 %

(vg br+ /)

(vg br+ // vg br
)

[ailes atrophiées et yeux rouges]

25 %

15,1 %

- Pour expliquer que les phénotypes F2 ne sont pas en proportions égales (non équiprobable) il faut supposer que les gamètes produits par la mouche F1 ne sont pas en proportions égales. Gamètes parentaux > Gamètes recombinés

- Les gènes vg et br sont portés par le même chromosome => gènes liés

- certaines méioses se déroulent avec un crossing over qui échange la moitié des allèles présents sur deux des quatres chromatides du couple de chromosomes homologues.

 

CONCLUSION

Le travail de Mendel n'est qu'une étape dans la connaissance des "lois de l'hérédité".

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article