Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
profSVT OEHMICHEN

profSVT OEHMICHEN

Exercices corrigés, schémas & conseils méthodologiques pour progresser en SVT (niveau Lycée)

TS_sujet I_VIH

SUJET

Montrer comment le virus de l’immunodéficience humaine, ou VIH, réalise son cycle dans les cellules humaines et est responsable de l’apparition du SIDA.

 

Proposition de correction

Le SIDA (Syndrome d’immunodéficience acquise) est une maladie touchant le système immunitaire. (Découvert en 1981)C’est la phase terminale de l’infection par le VIH ou Virus de l’Immunodéficience Humaine. (Identifié en 1983)

I- Le V.I.H = Virus de l’immunodéficience humaine

1. Sa carte d’identité

- Le VIH appartient à la catégorie des rétrovirus (virus à ARN).

¤ Représentation schématique du V.I.H.

¤ Sa réplication nécessite impérativement une cellule-hôte !!

2. Ses modes de transmission

¤ Par voie sexuelle  / par voie sanguine / de la mère à l’enfant 

3. Son cycle de reproduction

La pénétration du V.I.H. dans la cellule hôte (1 à 3)

¤ GP120 sert de « clef » et reconnaît les marqueurs CD4 « serrure » de la cellule hôte => reconnaissance spécifique

¤ Cellules cibles du VIH : LT4, monocytes et macrophages, (rôle de réservoir, notamment dans les ganglions lymphatiques)

L’intégration du génome viral dans le génome de la cellule hôte (3 à 5)

¤ Déversement de constituants viraux dans le cytoplasme de la cellule hôte

¤ La transcriptase inverse, transcrit l’ARN viral en ADN viral

¤ Intégration de l’ADN viral au sein du programme génétique de la cellule hôte

¤ Détournement de la machinerie enzymatique de la cellule hôte, la cellule parasitée est contrainte d’utiliser les gènes viraux pour produire de nouveaux virus.

¤ Durant cette phase, le virus se terre dans la cellule hôte, il est indétectable.

La multiplication virale (6 à 8)

¤ Expression du programme génétique viral pour synthétiser les constituants viraux (Transcription de l’ADN viral en ARNm et ARN génomique viral, Traduction de l’ARNm en protéines virales).

¤ On estime que 50 à 50 000 copies de l’ADN viral peuvent s’intégrer au sein du génome de la cellule hôte.

¤ Assemblage des constituants viraux nouvellement formée en virus, sous le contrôle des enzymes virales.

¤ Libération des nouveaux virus : par bourgeonnement  hors de la cellule hôte

¤ Les macrophages infectés ne sont pas détruits et servent de réservoir

¤ Les lymphocytes infectés sont détruit lors du bourgeonnement.

¤ Les virus libérés peuvent à leur tour infecter d’autres cellules, ce qui explique que la multiplication du VIH soit relativement rapide

Schéma récapitulatif des étapes de la réplication virale

cycle-VIH.png

II- Les réponses de l’organisme à l’attaque par le V.I.H.

1ère étape : La primo-infection ou phase asymptomatique

¤ Durée ≈ 9 semaines en moyenne. [Infection virale suite à contamination]. Le virus s’installe dans l’organisme.

¤ Pic de la charge virale (de 0 à 106 en 6 semaines et de 106 à 103 en 3 semaines)

¤ Chute rapide par 2 du nombre de lymphocytes T4 dans le sang. (1 000 à 500 cellules.mm3 de sang)

¤ Des symptômes se limitant à ceux d’une maladie virale bénigne

¤ La pénétration du virus dans l’organisme déclenche des réactions immunitaires :

  - Fabrication d’anticorps anti-VIH, 2 semaines à quelques mois après la contamination. Le sujet est dit « séropositif  au VIH »

  - Apparition de lymphocytes T cytotoxiques dirigés spécifiquement contre les cellules infectées par le VIH pour les éliminer

¤ Ces 2 ripostes se mettent en place vers la fin de la primo-infection ce qui explique la légère diminution de la charge virale.

2ème étape : La phase asymptomatique

¤ Durée variable (plusieurs années). Phase où se fait la réponse immunitaire contre le VIH d’où l’absence de symptômes apparents.

¤ Présence de nombreux marqueurs immunologiques =>  défenses immunitaires actives (quasi-absence de signes évocateurs, (gonflement des ganglions lymphatiques), la personne « se porte bien »)

¤ Une multiplication du nombre de virus (augmentation progressive de la charge virale de 103 à 104) Les LT4 peuvent libérés jusqu’à 109 virus chaque jour.

¤ Une diminution progressive du nombre de lymphocyte T4  (chute de 700 à 200 cellules.mm3 de sang)

3ème étape : La phase symptomatique = le SIDA déclaré

¤ Sa durée est de quelques années dans le meilleur des cas. C’est la phase de la débâcle du système immunitaire contre le VIH et les autres infections.

¤ Effondrement du nombre de LT4  (de 200 à moins de 50 cellules.mm3 de sang). Seuil de définition < 200 cellules.mm3 de sang. Cette phase est dite immunodépressive

¤ Une explosion de la charge virale (104 à plus de 106)

¤ La déclaration de maladies opportunistes =  maladies qui manifestent leur virulence sur un organisme dont les défenses immunitaires sont affaiblies

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article