Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
profSVT OEHMICHEN

profSVT OEHMICHEN

Exercices corrigés, schémas & conseils méthodologiques pour progresser en SVT (niveau Lycée)

TS_sujet IIb_ Contragestion

SUJET

  Les connaissances acquises dans le domaine de la régulation du taux des hormones sexuelles femelles ont rendu possible la mise au point de méthodes contragestives.

En faisant une synthèse des informations fournies par les quatre documents proposés, expliquez le mode d’action de la pilule contragestive RU 486.

DOCUMENT 1

En 1980, E.E. Baulieu cherche à mettre en évidence l'action de la méfépristone (RU 486). Après avoir traité trois lots de lapines impubères par une injection d'oestradiol (de façon que leur utérus soit sensible à l'action de la progestérone), il poursuit l'expérience selon le protocole indiqué et obtient les résultats suivants :

2011 Proc doc1

DOCUMENT 2 Effets du RU 486 sur des femmes (courbe A) par rapport à un groupe témoin (courbe B)

2011 Proc doc2

DOCUMENT 3 Évolution de la concentration plasmatique de la progestérone au cours d'une grossesse normale chez la femme.

2011 Proc doc3

DOCUMENT 4

2011 Proc doc4

Proposition de correction

intro

On appelle contragestif une substance qui s’oppose à la poursuite d’une gestation.

C’est le cas de la méfépristone ou RU486 que l’on utilise pour interrompre une grossesse commençante.

 

Document 1 :

¤ lot 1 : lot témoin

¤ lot 2 rappelle l’action de la progestérone sur un utérus sensibilisé par l’oestradiol :

à à la suite du traitement par ces hormones, on observe un développement important de l’endomètre qui se transforme en dentelle utérine.

¤ lot 3 :  plus la dose administrée est élevée et moins le développement de l’utérus est marqué.

Le RU 486 est donc un " anti-progestérone " le produit s’oppose à l’action de la progestérone

 

Document 2 :

Tracé A : Lorsque l’on administre du RU 486 à une dose convenable (> 5 mg.kg-1), les règles se déclenchent.

si l’on administre ce produit au début de la grossesse, l’apparition des règles provoque son interruption.

tracé B : l’apparition des règles au cours d’un cycle infécond est liée à la chute de la concentration en progestérone.

sans progestérone, la grossesse est impossible.

 

Document 3 :

Au cours d’une grossesse, la concentration plasmatique de la progestérone augmente régulièrement.

La progestérone en stimulant l’endomètre et en inhibant le myomètre permet le bon déroulement de la grossesse.

 

Document 4 :

L’injection de progestérone ou de RU 486 radioactifs se traduit par un marquage intense des noyaux cellulaires de la muqueuse utérine (8 grains par noyau).

Ces deux substances (progestérone et RU486) sont donc capables de se fixer aux cellules de l’endomètre.

l’injection de RU 486 non marqué suivie de celle de progestérone marquée se traduit par un faible marquage de la muqueuse (2 grains par noyau).

la présence de RU 486 empêche la progestérone de se fixer aux cellules de la muqueuse utérine.

La structure moléculaire de la progestérone et du RU 486 est responsable de cette action. Les deux molécules possèdent une configuration spatiale similaire. Aussi, lorsque le RU 486 est administré, il se fixe aux récepteurs de la progestérone empêchant cette dernière de s’y fixer et donc d’exercer son action.

 

CONCLUSION

Le contragestif RU 486 est donc un inhibiteur de la progestérone agissant par compétition avec elle.

Lorsqu’il est administré en quantité adéquate, il prend la place de la progestérone sur ses récepteurs et les règles apparaissent suite à l’arrêt de la stimulation endocrine de la muqueuse utérine.

Lors d’une grossesse débutante, en présence de méfépristone RU486, tout se passe comme s’il n’y avait pas assez de progestérone et l’utérus n’étant plus maintenu en état de fonctionner les règles apparaissent. 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article