Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
profSVT OEHMICHEN

profSVT OEHMICHEN

Exercices corrigés, schémas & conseils méthodologiques pour progresser en SVT (niveau Lycée)

2012_TS1_DS3

DS lignée humaine, évolution

 

Partie 1 Maîtrise des connaissances acquises_QCM

1d/2a/3d/4b/5b/6c/7c/8a/9d/10d

 


Partie 1 Maîtrise des connaissances acquises_Synthèse

éléments scientifiques attendus

définition population

notions : dérive génétique, sélection naturelle, effet de fondation

pression du milieu, concurrence, hasard = populations changent au cours des générations

évolution = transformations des populations qui résulte des différences de survie et du nb de descendants

espèce =populations d'individus suffisaments isolés durants laps temps fini

spéciation / isolement reproducteur / extinction

 

Partie 1 Pratique du raisonnement scientifique

Homo sapiens et Homo neandertalensis : deux espèces ?

Les séquences des Hs et des Hn se répartissent en 2 ensembles.

Les différences entre Hn toujours nettement inférieures à celles d’un Hn avec un Hs (et vice versa).Les données de l’ADN mitochondrial ne confirment donc pas l’hypothèse que Hs et Hn appartiennent à la même espèce.On ne peut affirmer cependant qu’elles l’infirment, vu le petit nombre de séquences d’ADN mitochondrial de Hn étudiées.

Denisova, une nouvelle espèce d’Homo ?

- Séquence ADNm de Denisova est plus proche de celle des Hs et des Hn que ne l’est du chimpanzé.=> L’individu possédant cette phalange appartient à la lignée humaine. Vu son âge (30 000 à 50 000 ans), il devait appartenir au genre Homo.

- Denisova est également distant des Hs que des Hn s.=> Il y a eu un dernier ancêtre commun (DAC) aux Hn, à Hs et à Denisova, ce DAC ayant donné naissance à 2 branches, celle de Denisova d’une part, celle des Hn et des Homo sapiens d’autre part.

Ces seules données sur l’ADN mitochondrial suggèrent qu’il a existé une autre espèce d’Homo en Asie.Comme la longueur des branches de l’arbre est proportionnelle au nombre de différences entre les différents groupes, on constate que la différence entre Denisova et l’ensemble HsHn est environ double de celle entre Hs et Hn.Si on estime à 500 000 ans la séparation de la branche des Homo sapiens de celle des Hn, cela donne un âge d’environ 1 million d’années au dernier ancêtre commun aux trois espèces.

Une remise en cause des conclusions précédentes

Les séquences d’ADN mitochondrial du chimpanzé (4 sous-espèces) et du bonobo qui appartiennent à 2 espèces différentes fournissent une référence du nombre de différences pouvant exister entre 2 espèces étroitement apparentées ou au sein de populations nettement différenciées d’une même espèce.Le nombre de différences entre les séquences d’ADN mitochondrial des populations de chimpanzés appartenant à la même espèce est plus grande qu’entre celles des Hn et des Hs.Ainsi, la distinction nette entre séquences des Hn et des Hs ne prouve pas obligatoirement qu’il s’agit de deux espèces différentes.Comme la différence entre la séquence de Denisova avec celles des Hn et des Hs est inférieure à celle existant entre les espèces chimpanzés et bonobos, tout en étant à peine supérieure à celle entre les différentes sous-espèces de chimpanzés, cela remet un peu en question l’idée que Denisova appartient à une espèce distincte.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article