Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
profSVT OEHMICHEN

profSVT OEHMICHEN

Exercices corrigés, schémas & conseils méthodologiques pour progresser en SVT (niveau Lycée)

TS-Amérique du Sud 2015 (2B) : La culture de la vanille

TS-Amérique du Sud 2015  (2B) : La culture de la vanille
TS-Amérique du Sud 2015  (2B) : La culture de la vanille
TS-Amérique du Sud 2015  (2B) : La culture de la vanille
TS-Amérique du Sud 2015  (2B) : La culture de la vanille
TS-Amérique du Sud 2015  (2B) : La culture de la vanille

Proposition de correction

Document 1 : répartition de Vanilla planifolia dans le monde (régions de culture et région d’origine de l’espèce)

- la vanille est originaire d’Amérique centrale

- la vanille est cultivée dans les pays en zone équatoriale (Amérique centrale / Amérique du Sud / Afrique équatoriale / Asie)

CONNAISSANCES : notion d’exigences écologiques (interaction biotope/biocénose) => les espèces sont adaptées à un environnement

La vanille se développe en climat équatorial (climat chaud et humide – 1 seule saison)

 

Document 2 : caractéristiques de la fleur de vanille

La fleur d’orchidée possède des particularités anatomiques :

- les pièces mâles sont séparées des pièces femelles par le rostellum

CONNAISSANCES : notion d’autofécondation / fécondation croisée

- les grains de pollens sont regroupés en petites masses gluantes : les pollinies

- la fleur dégage des molécules odorantes (1,2- diméthylcyclopentane, acétate d’éthyle, 1,8-cinéole et trans-ocimène)1

La fleur de la vanille nécessite un intermédiaire pour permettre la rencontre gamète mâle / gamète femelle. La taille des pollinies, l'isolement de la pièce réceptrice femelle exclut l'anémogamie.

 

 

Document 3 : l’insecte pollinisateur de la vanille

L’abeille Euglossa viridissima est le pollinisateur naturel de la vanille : plusieurs indices vont dans ce sens :

- taille suffisante pour accrocher les pollinies lors de son entrée dans la fleur (relation doc 2/3)

- attirance pour les substances odorantes (1,8 cinéole) dégagée par l’orchidée (relation doc 2/doc3)

CONNAISSANCES : notion d’entomogamie

L’abeille Euglossa est compatible à la fécondation de la vanille

 

Document 4 : distribution de l’abeille Euglossa viridissima dans le monde

L’abeille Euglossa viridissima est présente dans les pays d’amérique centrale 

=> même localisation de la présence naturelle de la vanille (relation doc1/4)

CONNAISSANCES : notion de coévolution

La vanille et son insecte pollinisateur vivent dans la même zone géographique (Amérique centrale)

 

Document 5 : le « mariage » de la fleur de vanille, opéré manuellement

La gousse est le fruit de la vanille obtenue suite au contact pollinies / Stigmates

L’homme fait une fécondation artificielle son geste mime l’acte réalisé par l’insecte

CONNAISSANCES : notion fécondation suivi de fructification

En dehors de la zone de répartition de l’insecte pollinisateur, la fécondation de la vanille pour obtenir des gousses ne peut se faire que par l’intervention de l’homme

 

Synthèse :

L’anatomie de la fleur de vanille empêche toute autofécondation. Sans l’intervention d’un tiers, la fécondation suivie normalement de la fructification n’est pas possible. En dehors de la zone où vit naturellement l’insecte pollinisateur de la vanille, l’Homme doit se substituer à l’insecte pour provoquer la fécondation de la vanille. Cette intervention artificielle permet ainsi d’obtenir les gousses de vanille

 

TS-Amérique du Sud 2015  (2B) : La culture de la vanille

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article