Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
profSVT OEHMICHEN

profSVT OEHMICHEN

Exercices corrigés, schémas & conseils méthodologiques pour progresser en SVT (niveau Lycée)

TS_sujet I_ Procréation

SUJET

En vous appuyant sur un schéma, expliquez les mécanismes de régulation hormonale de l’ovulation et montrez quels sont les mécanismes physiologiques servant de cible à la contraception hormonale. 

Proposition de correction

INTRODUCTION  (=annonce du plan)

Première partie : L’ovulation a un déterminisme hormonal et a lieu une fois par cycle tous les 28 jours en moyenne.

Deuxième partie : La contraception hormonale est basée sur l’administration des hormones de synthèse

 

I_ SCHEMA REGULATION HORMONALE DE L’OVULATION

SB_oestradiol-mie_progest-ron-mie.jpg

Cycle ovarien sous contrôle gonadostimulines hypophysaires (FSH/LH)

Le fonctionnement de l’hypophyse est contrôlé par l’hypothalamus dont certains neurones produisent de façon pulsatile de la GnRH (gonadolibérine). La GnRH, transporté dans système porte hypophysaire, stimule l’hypophyse

FSH / LH stimulent l’ovaire dont la maturation folliculaire. La stimulation folliculaire entraîne une augmentation de la sécrétion des œstrogènes.

L’ovulation se produit suite à un pic de sécrétion de LH et FSH. Le pic de FSH et LH se fait suite à un rétrocontrôle positif des œstrogènes ovariens. Rétrocontrôle positif = amplification des sécrétions hormonales de l’axe gonadotrope [+ il y a d’Œstradiol => + de FSH/LH  => + il y a de Œstradiol …]

Le reste du cycle les œstrogènes exerce un rétrocontrôle négatif. Rétrocontrôle négatif = inhibition des sécrétions hormonales de l’axe gonadotrope [+ il y a d’œstradiol => - de FSH/LH => - d’œstradiol]

 

 

II_ CONTRACEPTION = contre la rencontre des gamètes dans ce cas en empêchant l’ovulation

Les hormones de synthèse empêchent l’ovulation en perturbant le déterminisme hormonal normal en :

¤  Administrant des œstrogènes afin de provoquer un rétrocontrôle négatif = Pas d’apparition de pic hormonal, donc pas d’ovulation

¤ Administrant de progestérone afin de provoquer un rétrocontrôle négatif = Pas d’apparition de pic hormonal, donc pas d’ovulation

Création d’un cycle artificiel sans ovulation

L’interruption de la pilule permet la réapparition des règles, le cycle paraît se dérouler normalement.

 

CONCLUSION

La contraception est basée sur l’exploitation de la connaissance de la rétroaction négative qu’exercent les hormones ovariennes sur l’axe gonadotrope

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article